FOOTBALL EN SALLE

L’Inter Arlon mettra-t-il la clé sous le paillasson ?

L’Inter Arlon mettra-t-il la clé sous le paillasson ?

Futsal Ed

Décidément, la fin de saison ne s’annonce pas rose pour les équipes arlonaises. Quatre d’entre elles ont déclaré forfait, vendredi dernier: l’Union B, le Racing B et les deux équipes de l’Inter Arlon.

Pour celles-ci, c’est même la fin des haricots: qui dit troisième forfait de la saison dit forfait général. L’équipe A (P2A) et l’équipe B (P3C) sont donc toutes deux rayées des classements. «Nous n’avons pas réglé notre dette à la Ligue dans les délais et avons donc été victimes d’un nouveau forfait administratif, celui de trop, regrette Nicolas Lambert, joueur et secrétaire du club arlonais. J’ai repris le poste de secrétaire voici trois saisons. Les précédents responsables m’ont laissé une dette de 1500€ sur le dos. Nous l’avons apurée, mais les factures, elles, continuent à tomber. Nous ne parvenions plus à suivre, ces derniers mois. Précédemment, j’avais mis de l’argent de ma poche. Je ne l’ai jamais récupéré. Et il était bien entendu hors de question que je passe à nouveau à la caisse.»

Comme dans beaucoup d’autres clubs, le manque d’implication de certains joueurs est pointé du doigt. «On a organisé un souper au mois de mars, pour faire rentrer un peu d’argent dans les caisses, avance Nicolas Lambert. La moitié des joueurs ne sont pas venus. Je suis vraiment déçu. Je défends les couleurs du club depuis sa création, en 2005, j’ai dépensé du temps, de l’argent, et je n’ai jamais récolté un merci en retour. La coupe est pleine.»

«D’abord régler l’ardoise»

Si l’Inter Arlon ne terminera pas la saison, il est encore un peu tôt pour le mettre en bière. Le club du chef-lieu pourrait, malgré la situation actuelle, repartir pour une dixième campagne la saison prochaine. À condition qu’il trouve son second souffle. «Je vais convoquer une réunion dans les prochains jours, glisse Nicolas Lambert. La priorité des priorités, c’est de régler notre ardoise. Seulement après, nous déciderons si, oui ou non, nous poursuivons la saison prochaine.»


 

Retour sur ALSPORTS Contactez-nous Facebook ALSPORTS