Touristes âgés… problèmes de santé

On voyage plus vieux, plus de risques dès lors de souffrir de problèmes médicaux à l’étranger. Reporters / BSIP

À 99 ans être victimed’un problème de santéà Madrid, c’est arrivé!De plus en plus de Belges âgés font appelà l’assistance voyage.

Le vieillissement de la population fait sentir ses effets jusque dans les tendances de l’assistance voyage. En 2013, les plus de 60 ans représentaient un tiers des interventions de Mediphone Assist.

Selon les chiffres de la centrale d’assistance à l’étranger des Mutualités Libres, les plus de 80 ans sont de plus en plus nombreux à faire appel à l’aide médicale à l’étranger: 165 dossiers (6,5%) traités en 2013 concernaient en effet des personnes de plus de 80 ans et 13 dossiers des personnes de plus de 90 ans!

Une tendance qui se confirme dans le premier trimestre 2014 avec 7% de cas.?«L’âge élevé de certains affiliés que nous avons assistés à l’étranger nous a quand même surpris, raconte Christian Horemans, expert Affaires Internationales à l’Union nationale des Mutualités Libres. Nous avons même reçu un appel d’une dame de 99 ans victime d’un problème médical à Madrid!»

Ces problèmes médicaux sont souvent directement liés au grand âge des voyageurs. «Il s’agit souvent de fractures de la hanche ou du fémur et dans 1 dossier sur 5, la personne a besoin d’une dialyse ou oxygénothérapie», précise Christian Horemans.

60% des plus de 80 ans optent pour la France ou l’Espagne, 20% séjournent au Maroc ou en Turquie. En 2013, les interventions qui ont généré le plus de dépenses pour l’assistance voyage concernaient la Turquie, dont les hôpitaux privés situés dans des régions touristiques continuent à facturer des frais très élevés pour les soins médicaux.

Suite à des négociations avec les hôpitaux turcs en 2013, Mediphone Assist a pu obtenir une réduction moyenne de 33% sur le montant facturé.

Un conseil en or pour les personnes âgées qui voyagent à l’étranger: emportez toujours votre Carte Européenne d’Assurance-maladie (CEAM)! «Grâce à cette carte, vous ne payerez pas ou pratiquement pas de ticket modérateur dans les hôpitaux européens, rappelle Christian Horemans. Le verso de la carte reprend en outre le numéro de téléphone de la centrale d’assistance de la mutualité à appeler le plus rapidement possible en cas d’hospitalisation.»