Pas si méchants ces requins…

Pour mieux comprendre pourquoi les requins risquent d’attaquer les hommes. Reporters / Barcroft

Défier les «dents de la mer», c’est ce qu’ont fait des chercheurs. Ils veulent prouver que les requins ne sont pas forcément dangereux.

Une jolie femme nageant en bikini dans les profondeurs de l’océan. L’image a de quoi faire rêver… si la nageuse en question n’était pas cernée par un groupe de requins particulièrement imposants. Un énième film d’horreur? Pas du tout! Car si les squales sont perçus comme des mangeurs d’homme et si les attaques de surfeurs et autres faits divers nourrissent notre crainte, est-elle pour autant rationnelle?

Comprendre les squales

Les requins sont-ils vraiment les prédateurs que l’on imagine? Une équipe de scientifiques téméraires a décidé de mettre nos peurs à l’épreuve. Ces plongeurs, qui n’ont pas froid aux yeux, vont tout mettre en œuvre pour démontrer que les mythes établis ne sont que des idées reçues.

Leur plan: plonger avec cinq des espèces les plus agressives au monde et étudier leur comportement en présence de l’homme. Quels sont les vrais facteurs d’attaque? Et que faire pour ne pas faire partie intégrante du menu?

Trois mois avec les requins

Pour prouver que les squales ne sont pas forcément des mangeurs d’hommes, ils sont prêts à tout! Plonger vêtus de simples bikinis, provoquer les grands requins blancs avec de l’urine…

Pendant 3 mois, ils les ont défiés. Sans protection, ils n’ont pas reculé devant la peur dans le but de mieux comprendre ces poissons qui nous effraient tant. Peut-être un peu à tort. Une expérience à découvrir, ce soir, grâce à Matière grise.

La Une, 22.50