Le ministère public a requis mardi des peines de huit et dix ans de prison contre deux vendeurs de cocaïne et d'héroïne devant le tribunal correctionnel de Tournai. Les deux hommes auraient écoulé quelque 90 kilos d'héroïne et 6 kilos de cocaïne sur quelques mois à Tournai et Mouscron. Ils auraient ainsi empoché la somme de 2,5 millions d'euros. Mardi, l'avocat de l'un d'eux, détenu à la prison de Tournai, a plaidé le sursis sur une peine de cinq ans.

Selon le ministère public, les deux hommes utilisaient le même mode opératoire que le réseau "Karim" démantelé récemment: commande à un call-center situé aux Pays-Bas et livraisons quotidiennes en Belgique dans des voitures louées.

Le jeune homme détenu à la prison de Tournai dit avoir repris la clientèle de son frère quand ce dernier a été arrêté par les forces de l'ordre. Contre un salaire mensuel de 2.200 euros, il livrait sa marchandise dans les deux villes frontalières pour une clientèle essentiellement française. Pour son avocat, la peine de dix ans de prison requise par le ministère public est sévère. "Il n'était qu'un simple livreur", dit-il. Le prévenu a donné le nom de son "patron" mais il est prouvé que cet homme n'existe pas.

L'autre prévenu, libéré en échange d'une caution en décembre 2012, ne s'est pas présenté à l'audience.

Les deux hommes seront jugés le 6 mai.

# Belga context View full context on [BelgaBox] ( http://m.belga.be?m=gjbalkae )