ÉTUDE -

Bruxelles est la première ville étudiante du pays

Bruxelles est la première ville étudiante du pays

La capitale de l’Europe attire également de nombreux étudiants étrangers. Belga

En l’espace de dix ans, le nombre d’étudiants a progressé de 20% à Bruxelles.

Avec 86.000 étudiants répartis dans pas moins de 51 institutions d’enseignement supérieur à la fois francophone et néerlandophones, Bruxelles draine un quart des étudiants du pays, ce qui fait de la capitale la première -et de loin- ville étudiante du royaume, ressort-il d’une étude de Brussels Studies à paraître mercredi.

L’étude précise que ce nombre d’étudiants à Bruxelles a progressé de pas moins de 20% en l’espace de dix ans à peine.

Vingt-huit pc de ceux-ci sont inscrits dans des établissements supérieurs néerlandophones, et 72% dans des institutions francophones.

La moitié (51%) des étudiants à Bruxelles sont par ailleurs inscrits dans l’une des universités bruxelloises.

La capitale de l’Europe attire également de nombreux étudiants étrangers: 23% des étudiants présents à Bruxelles n’ont pas la nationalité belge, et 7% d’entre eux ne disposent pas d’une nationalité européenne.

Même si elle compte plusieurs universités sur son territoire, le taux d’investissement en recherche et développement (R&D) en région bruxelloise est très faible (1,4% du PIB) en comparaison de la Flandre (2,4%) ou de la Wallonie (2,5%) ou des autres pays européens. Ce résultat est dû aux faibles dépenses en R&D consenties par les entreprises bruxelloises, selon l’étude.

Très présent à Bruxelles, l’enseignement supérieur y génère aussi un emploi important. Les 51 institutions comptabilisées emploient en effet quelque 16.000 personnes, voire 28.000 si l’on y inclut également le personnel des différents hôpitaux universitaires installés en Région bruxelloise, soit 4,5% de l’emploi salarié dans la capitale.

Enfin, la présence de plusieurs hôpitaux universitaires à Bruxelles a également un fort impact en terme de soins.

Ces hôpitaux (3 hôpitaux universitaires et 3 hôpitaux généraux à caractère universitaire) offrent un total de 4.200 lits, soit 52,3% des lits disponibles en Région bruxelloise.

Ces hôpitaux attirent tous ensemble 61% des patients hospitaliers soignés dans la capitale.

L’étude sera consultable dès mercredi matin sur le site www.brusselsstudies.be