DOLHAIN-LIMBOURG -

La lettre des parents du petit Esteban tué à Visé : « Nos cœurs sont déchirés et remplis de haine et pourtant sans esprit de vengeance »

Esteban Counet a été enlevé à la vie, vendredi soir à Visé. D.R.

À la veille des funérailles d’Esteban Counet, son papa publie un message au nom de la famille.

+ Triple meurtre à Visé: "Alors, tu me reconnais ?"

Freddy Counet a publié ce matin un long message sur son profil Facebook. La famille du petit Esteban (9 ans), tué en même temps que sa marraine et son compagnon, vendredi soir à Visé, explique combien «nos cœurs sont déchirés et remplis de haine et pourtant sans esprit de vengeance».

Elle en appelle aux «personnes responsables de ces gestes de lâcheté et de barbarie» afin qu’elles se dénoncent. Et espère qu’elles seront condamnées.

Voici le message intégral de la famille Counet, publié par le papa, Freddy.

«Bonjour,

Nous sommes la famille du petit Esteban et écrivons ces quelques mots dans l’espoir que la ou les personnes responsables de ces gestes de lâcheté et de barbarie, en prenant la vie de notre fils Esteban et celles de sa marraine Carol et son compagnon Benoît se reconnaissent. Si ces personnes ont dans leur vie un brin de dignité et de repentir, qu’elles se manifestent et se rendent dans le premier poste de police et assument leurs actes, même si ceux-ci ne sont pas excusables, car plus jamais nous ne reverrons notre fils bien aimé Esteban.

Nos cœurs sont déchirés et remplis de haine et pourtant sans esprit de vengeance. L’âme de parents aimants que nous sommes depuis presque 20 ans veut connaître la vérité au plus vite, que les responsables soient condamnés pour leurs actes et qu’ils écopent des peines qui leurs sont dues. De plus nous souhaiterions que ce cauchemar serve de leçon à tout le monde afin que la mort de notre fils ne soit pas veine.

Peu importe les difficultés qu’une famille ou une personne doit surmonter comme épreuves dans la vie, PERSONNE, n’a le droit de se faire justice soi-même et moins encore avec des gestes aussi lâches que ceux-ci.

Notre fils était épanoui et heureux et il avait encore toute la vie devant lui, sa relation avec sa sœur Inès était fusionnelle, Inès a beaucoup de mal à accepter cette disparition et reste inconsolable. Dylan, Céline et Laurent (petit ami), les deux aînés ainsi que le compagnon de ma fille sont anéantis et se demandent comment nous allons pouvoir continuer au quotidien sans notre petit Babou.

Cet acte de malveillance a détruit une famille entière, nous sommes soudés et chérissons nos enfants plus que tout au monde. Nous reprendre un de nos anges était la façon la plus abominable pour voler notre plus beau trésor à savoir, nos quatre enfants, quatre frères et sœurs qui s’aiment et sont tout les uns pour les autres.

NOUS T’AIMONS DE TOUT COEUR PETIT BABANE ET TU RESTES PARMIS NOUS

PAPA MAMAN INES DYLAN CELINE ET LAURENT»