FLÉMALLE -

Tuée de 7 coups de couteau : l’accusé prétend qu’elle s’est empalée sur son couteau

Tuée de 7 coups de couteau : l’accusé prétend qu’elle s’est empalée sur son couteau

Jean-Marc Caron

Jennifer avait été tuée de 7 coups de couteau. L’accus é, son ex-compagnon affirme qu’elle s’est empalée sur son arme.

La cour d’assises de Liège a entamé mardi le procès de Jean-Marc Caron, un Sérésien âgé de 30 ans accusé de l’assassinat de son ancienne compagne. Jennifer Lechanteur avait été tuée de 7 coups de couteau. L’accusé a présenté une version accidentelle des faits survenus lors d’une bagarre et a soutenu que la victime s’était empalée sur son couteau.

Les faits reprochés à Jean-Marc Caron s’étaient déroulés le 24 juillet 2012 vers 9hrue des Tilleuls à Flémalle. Jean-Marc Caron s’était présenté au domicile de son ex-compagne, Jennifer Lechanteur (26 ans), et lui avait porté sept coups de couteau, dont un au thorax qui a été fatal.

Après la lecture de l’acte d’accusation, la défense de Jean-Marc Caron a présenté une version très nuancée des faits.

Selon Me Régine Destexhe, les faits ne peuvent être dissociés du contexte dans lequel ils se sont déroulés. Jennifer Lechanteur était le premier amour de Jean-Marc Caron qui l’avait rencontré à l’âge de 17 ans.

Alors qu’ils étaient encore en couple, Jean-Marc Caron et Jennifer Lechanteur avaient été confrontés à une vendetta familiale. Jennifer Lechanteur avait déposé une plainte pour viol contre le demi-frère de Caron.

Depuis cette plainte, Caron et Lechanteur étaient régulièrement menacés. Selon Me Destexhe, le couple vivait dans un état d’anxiété permanente. Caron s’était muni d’un couteau afin de pouvoir répondre à une éventuelle agression de la part de ses demi-frères.

Jean-Marc Caron et Jennifer Lechanteur s’étaient séparés deux mois avant les faits. Leur séparation a été rendue plus difficile par ce climat d’insécurité. La défense a affirmé que Jennifer Lechanteur était d’un tempérament volcanique. Elle aurait tenu des propos menaçants envers Jean-Marc Caron. Elle aurait même utilisé les enfants pour exercer une forme de chantage envers Jean-Marc Caron.

Le jour des faits, l’accusé se serait rendu chez Jennifer Lechanteur pour voir ses enfants. Mais il aurait été confronté au nouveau compagnon de Jennifer Lechanteur, Alain S., qui s’était emparé d’un couteau de boucher pour le menacer.

Caron aurait sorti son couteau pour se défendre d’Alain S. qui aurait tenté de lui porter deux ou trois coups de couteau. Caron serait parvenu à le désarmer d’un coup de pied. Mais Alain S. se serait muni d’un second couteau. Il se serait ensuite servi de Jennifer Lechanteur comme d’un bouclier, la poussant violemment vers Jean-Marc Caron. Selon Me Destexhe, Jennifer Lechanteur s’est empalée sur le couteau tenu par Jean-Marc Caron car elle a été poussée par Alain S.

Alors que Jennifer Lechanteur était couchée au sol, Jean-Marc Caron aurait encore tenté de désarmer Alain S. Pour l’obliger à lâcher son couteau, Caron aurait piqué les jambes de Jennifer Lechanteur avec la pointe de son couteau. Selon la défense, la victime était déjà morte à cet instant.

La défense a annoncé qu’elle conteste la préméditation des faits et l’intention homicide.