BRUXELLES

À Bruxelles, vous pouvez financer 80 % de votre maison via les... aides publiques

À Bruxelles, vous pouvez financer 80 % de votre maison via les... aides publiques

À Bruxelles, l’accès à la propriété est soutenu de façon massive par les aides fiscales et les incitants financiers. Unclesam - Fotolia

Juriste aux Facultés Saint-Louis, Nicolas Bernard a pris sa calculette. Cela lui permet de livrer ce résultat assez incroyable: dans la Région de Bruxelles Capitale, quand on additionne tout ce que les pouvoirs publics proposent comme incitants fiscaux et autres primes, il est possible de financer… 80% de la valeur d’achat de son habitation.

À y regarder de près, certains logements privés de Bruxelles pourraient passer pour du logement public, tant les aides sont nombreuses.

Juriste aux Facultés Saint-Louis, Nicolas Bernard a pris sa calculette: quand on additionne tout ce que les pouvoirs publics proposent comme incitants fiscaux et autres primes, il est possible de financer… 80% de la valeur d’achat de son habitation.

+ NOTRE ENQUÊTE | Logement: le système sur le point d’exploser et la réponse du politique (à télécharger dans notre espace numérique- journal du samedi 19 avril)

C’est presque incroyable et pourtant ce juriste bruxellois est formel. «La Région de Bruxelles est obsédée par la crainte de voir les classes moyennes déserter la ville pour sa périphérie. Or, cette classe moyenne est la principale contributrice en recettes fiscales. Donc, on fait tout pour la garder ».

La première aide substantielle est spécifique à la Région Bruxelles. Via la SRDB, créée dans les années 80, la Région peut financer jusqu’à un tiers d’une habitation au moment de l’achat. Prenons une maison de 150 000 euros et hop, 50 000 euros sont accordés par cette société, moyennant certaines conditions de localisation. L’abattement des droits d’enregistrement est le second «cadeau fiscal » à Bruxelles et en Wallonie.

Ajoutez à cela la possibilité d’un prêt social de même que le bonus-logement (déductibilité fiscale du prêt hypothécaire) et on arrive aux conclusions sidérantes de Nicolas Bernard: 80% d’une maison peuvent être financés par la collectivité.