Un jour un destin avec Anne Sinclair

Anne Sinclair ou les plus beaux yeux de la télé française, notamment dans Sept sur sept qu’elle a animée de 1984 à 1997. Benjamin DECOIN / FTV

Après trois années de silence, Anne Sinclair raconte pour la première fois l’incroyable feuilleton judiciaire qu’elle a traversé

C’est au moment où certains la voyaient déjà première dame que son destin a basculé le 14 mai 2011 en même temps que celui de Dominique Strauss-Kahn, suspecté d’agression sexuelle sur une femme de chambre à New York.

Mais avant d’être l’héroïne d’une tragédie médiatique et politique, le roman de la vie d’Anne Sinclair est fait de bien d’autres chapitres.

Elle est la fille de résistants juifs exilés à New York, la petite-fille du marchand d’art Paul Rosenberg. Elle a voulu s’affranchir de l’héritage familial et réussir par elle-même. Elle est devenue journaliste et s’est hissée au rang d’intervieweuse préférée des Français.

En octobre 1988, la rencontre d’un député socialiste sur le plateau de l’une de ses émissions a fait naître une histoire d’amour qui l’a conduite à faire un choix. Quitter son poste pour accompagner l’ascension de Dominique Strauss-Kahn, une ascension qui devait le mener jusqu’aux marches de l’Élysée. Mais alors qu’il faisait figure de favori, l’affaire du Sofitel de New York a éclaté…

Comment a-t-elle traversé cette tempête personnelle, judiciaire et médiatique? Quel rôle a-t-elle joué dans la défense de son mari? Que savait-elle vraiment de la vie de Dominique Strauss-Kahn?

À l’aide de témoignages de ses proches, les équipes de la collection Un jour/un destin retracent les chapitres d’une vie.

Et, après trois années de silence, Anne Sinclair répond pour la première fois aux questions de Laurent Delahousse sur l’incroyable feuilleton judiciaire qu’elle a traversé.

France 2, 20.45