-

Kwiatkowski : « Je dois encore apprendre »

On l’attendait, Michal Kwiatkowski, sur cet Amstel, qu’il a terminé à la 5e place. Mais le Polonais a surtout été victime d’une certaine inexpérience.

«J’aime bien ce Cauberg, disait-il. C’est un truc à découvrir. Mais je pensais sincèrement pouvoir y suivre Gilbert. Je pensais le faire facilement, mais, c’est vrai, l’attaque de Sanchez m’a surpris. J’ai alors suivi mon équipier Golas. Mais je me suis rendu compte que c’était déjà trop tard, cela s’est passé en deux ou trois secondes… Le temps de réfléchir, Gilbert était parti sur la gauche. Et puis, je me suis rendu compte que c’est tout de même long ce Cauberg. Pour ma deuxième participation à l’Amstel, je réalise que j’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Je suis resté devant pendant toute la course, mais, après coup, je me dis aussi que j’aurais pu aussi rester à certains moments derrière, cela m’aurait coûté moins d’énergie. Mais cela me donne confiance pour la suite et pour la Flèche Wallonne.»

Cela dit, le Polonais se montrait disert aussi quant au boulot réalisé par son équipe, et notamment par Golas. L’ironie du sort, c’est que c’est lui qui a envoyé Tony Martin dans une haie en fin de course… Bien involontairement et sans conséquence dommageable pour le coureur allemand.