COUPE DE BELGIQUE

Nul ne peut stopper cet Ostende-là

Nul ne peut stopper cet Ostende-là

Les Ostendais viennentde gagner la 15e coupede Belgique de leur histoire. De quoi faire la fête. Belga

Ostende88Anvers79

OSTENDE (26/44 à 2 pts, 8/14 à 3 pts, 12/14 aux l.f., 27 rbds, 16 a., 27 f.):BERGGREN 6, Serron 13, Echenique 10, THOMPSON 13, Marnegrave 2, Petrovic 2, WILKINSON 5, Gillet 4, SALUMU 6, DJORDJEVIC 19, Ponitka 8, Boukichou (-).

ANVERS (19/39 à 2 pts, 6/20 à 3 pts, 23/29 aux l.f., 27 rbds, 9 a., 17 f.):TURNER 19 PEARSON 20, STEWART 7, MWEMA 0, DE ZEEUW 22, Moors 11, Donkor (-), Thomas 0, Spica 0, Marchant (-), Akyazili (-).

Une première mi-temps menée sur un rythme endiablé avait donné le ton de cette finale. Résultat: 50-47 à mi-chemin avec une adresse incroyable et, donc, seulement la possibilité de cueillir neuf rebonds dans chaque camp. «C’était bien pour le spectacle, car les deux équipes étaient en réussite mais je ne suis pas sûr que c’est comme cela que l’on gagne un match.»

De fait, au repos, Dario Gjergja dira à ses troupes de cadenasser la raquette. «Ce fut la clé des débats, reconnaîtra Paul Vervaeck, le mentor des Giants. Ostende, qui avait plus de rotations, a pu nous asphyxier.» Et voilà que le troisième quart se solde par un 12-9 pour les futurs vainqueurs. Mais surtout un seul panier de plein jeu pour les Anversois.

Moors, brillant jusque-là, montra quelques signes de fatigue. Pearson et De Zeeuw (double double) avaient beau faire un match de guerrier, Ostende, sous la houlette de ses vaillants Belges, commença à se détacher. Non seulement, cet effectif est talentueux avec Djordjevic en dépositaire de son jeu mais, en plus, il a pu se créer une alchimie que doit lui envier Charleroi. Et, en plus, ses joueurs font fi de la douleur à l’image d’un Serron héroïque alors qu’il boitait bas.

Du coup, Ostende a remporté sa 15e coupe de Belgique et Dario Gjergja son quatrième trophée – sur quatre possibles – depuis qu’il est à la côte. Et quelque chose nous dit que ce n’est pas fini d’autant que Brent Wright, qui ne souffre plus de dos, assure qu’il sera de retour pour les play-off.