FORMULE 1 - Grand Prix de Chine

Les étoiles toujours filantes

Les étoiles toujours filantes

Avec 25 victoires, désormais, Hamiltona dépassé Fangio (24). Reporters / DPA

Les deux Flèches d’Argent se sont imposées comme prévu, dans le même ordrequ’en Malaisie et à Bahreïn.

Les courses se suivent et se ressemblent en ce début de saison, pour Mercedes: 4e victoire en autant de courses pour la marque allemande, 3e victoire consécutive pour Lewis Hamilton, et 3e doublé d’affilée pour les étoiles, grâce à Nico Rosberg qui reste en tête du championnat.

«Ma voiture est fantastique»,«les fans m’ont donné beaucoup d’énergie» et «je ne pourrais pas y arriver sans tout le travail que fait l’équipe, c’est incroyable», a réagi Hamilton à l’issue d’une course dont il a bien disputé les 56 tours prévus mais où il a vu le drapeau à damier dès le… 55e, pendant quelques secondes, en raison de l’erreur d’un commissaire pourtant expérimenté.

Sinon le manque de suspense, vu le véritable cavalier seul du Britannique, on retiendra de cette course sur le circuit de Shanghai, le regain de forme de Fernando Alonso (3e) et de Ferrari. Auteur d’un départ parfait, l’Espagnol a été touché dans les premiers mètres par la Williams de son ex-coéquipier Felipe Massa mais sa Ferrari a bien résisté. Et dans le plus pur style de sa saison 2012 sans tache, mais sans titre, Alonso a conservé jusqu’au bout quelques secondes d’avance sur la meilleure des Red Bull, celle de… Daniel Ricciardo. À ce propos, si Alonso a dédié son podium au Team Principal Stefano Domenicali, démissionnaire et remplacé par Marco Mattiacci – «car les évolutions que nous avions ce week-end avaient été décidées sous sa direction», a expliqué Alonso –, l’autre fait du week-end, a été «l’invitation» faite par Red Bull à Vettel de laisser passer son équipier Ricciardo, plus rapide, en 2e partie de course, ce que l’Allemand a modérément apprécié. Et il l’a dit… Il devra pourtant s’habituer si l’Australien continue à être aussi bon…