JUPILER PRO LEAGUE - PO2 (4e journée)

Fauré aurait pu signer à… Luzenac

Fauré aurait pu signer à… Luzenac

Luzenac faisait les yeux doux à Fauré... Belga

Auteur de 7 buts en quelques semaines, le Toulousain de 35 ans a prolongé son contrat jusqu’en 2015 (+1), alors que Luzenac (promu en L2) lui faisait les yeux doux.

Luzenac. Paumé au cœur de l’Ariège, niché au creux des Pyrénées. À un bon coup de botte de Toulouse. Ses mines de talc, son relief verdoyant et, puis, surtout, son club de foot qui vient de gagner son ticket d’entrée pour la L2. Ce qui en fait le plus petit village (650 habitants*) d’Europe hébergeant un club émargeant au foot professionnel.

Eh bien, pour peu, Cédric Fauré allait se retrouver la saison prochaine au LAP (Luzenac Ariège Pyrénées)… dont il avait porté les couleurs voici quinze ans quand Luzenac évoluait encore en division d’honneur. « Le club avait déjà pris contact avec moi et il était convenu qu’on se reparle en cas de montée en L2, sourit l’attaquant toulousain. C’était tentant, mais je n’ai pourtant pas hésité lorsque Charleroi m’a proposé de prolonger d’un an. Avec une option… que ne n’avais même pas demandée.»

C’est que le buteur français se plaît en Jupiler Pro League après une carrière de 13 ans dans l’Hexagone. «Entre jouer en L2 dans mon pays et être en D1 ici, il n’y a pas photo. En plus Charleroi a des ambitions. Regardez: ici, on est toujours en lice pour décrocher une place en préliminaire d’Europa League. Franchement, le championnat belge est trop méconnu de l’autre côté de la frontière. En France, j’en ai déjà entendu qui se demandaient ce qu’un gars comme Julien Gorius faisait “ encore en Belgique ”. Pourtant, il joue à Genk, et donc souvent en Coupe d’Europe! Certains ne se rendent pas compte ».

Aucune garantie dansun secteur offensif chamboulé

Cédric Fauré, si. Lui qui s’est imposé un peu par défaut au début (départ de Pollet, méforme de Rossini, jeunesse de Thiaré) avant d’affoler les compteurs (sept buts depuis janvier), il sait aussi que dans moins d’un an il soufflera ses trente-six bougies. Et que malgré ses performances actuelles, il n’a reçu aucune garantie pour la saison prochaine, lorsque les Carolos auront chamboulé leur secteur offensif. « J’en ai déjà discuté avec le coach, explique Fauré. Il m’a dit qu’évidemment, dès la reprise estivale, tout sera effacé. Mais je crois qu’avec les années de foot que je traîne derrière moi, je sais gérer la concurrence et vivre avec ça. On verra bien. Pour le moment, je me dis surtout que je suis ravi de la confiance que le club me témoigne. C’est la preuve qu’on apprécie mon comportement sur le terrain. Et à côté. Je sens que je suis apprécié, dans le vestiaire. D’ailleurs, si jamais je dois moins jouer la saison prochaine, je continuerai à m’impliquer autant auprès de mes partenaires et de leur faire profiter de mon expérience

Et puis, qui sait? Luzenac… ce sera peut-être pour encore un peu plus tard.

(*) À titre de comparaison, Westerlo, le «bled footeux» belge par excellence, est situé dans une commune de plus de 24 000 habitants.

Pro League

Classement
# MJ V D N B P
1 Charleroi 7 6 0 1 13/3 19
2 FC Bruges 7 5 2 0 18/5 15
3 Beerschot 7 5 2 0 15/12 15
4 Standard 7 4 1 2 10/5 14
5 Anderlecht 7 3 0 4 15/9 13
6 Antwerp 7 3 2 2 11/10 11
7 OH Louvain 7 3 2 2 11/11 11
8 Courtrai 7 3 3 1 9/9 10
9 Cercle Bruges 7 3 4 0 9/9 9
10 Ostende 7 2 2 3 9/8 9
11 KRC Genk 7 2 2 3 11/12 9
12 Eupen 7 1 1 5 7/10 8
13 FC Malines 7 2 4 1 8/10 7
14 Zulte-Waregem 7 2 4 1 9/16 7
15 La Gantoise 7 2 5 0 7/10 6
16 St-Trond 7 1 4 2 6/13 5
17 Waasland-B. 7 1 6 0 11/21 3
18 Mouscron 7 0 4 3 3/9 3