Il a beau être Français d’origine, Philippe Bercovici n’en a pas moins été gagné par la fièvre nationale qui s’est emparée de notre petit pays au cours de la campagne qualificative des Diables rouges.

Il a même… dessiné un album sur le sujet, intitulé Diables rouges: destination Brésil et sorti aux éditions Joker. «Quand j’étais gosse et qu’on jouait au foot, j’étais toujours le dernier choisi pour former les équipes. Cet album, c’est ma petite vengeance à moi. »

Pour ne pas être accusé de trahison, Berco bosse cette fois sur une autre bande dessinée consacrée au ballon rond et plus précisément à… l’équipe de France. Mais qui supportera-t-il donc en cas de finale entre les deux équipes le 13 juillet prochain? «Les Belges, bien sûr. Enfin, ça dépend de qui gagne. Mais l’autre jour, j’ai été voir les Diables au stade, et c’était très sympa. »

Mi.D.