C’est sa réputation, et il aura bien du mal à s’en défaire: Philippe Bercovici est «le dessinateur le plus rapide de l’Ouest».

À tel point qu’en 1999, il a dessiné, à lui seul, un numéro entier du journal Spirou. «Au départ, c’est une blague qui est devenue réalité. Le genre de défi comme les aimait Thierry Tinlot, le rédacteur en chef de l’époque. J’ai foncé de suite, et je suis reconnaissant aux collègues qui m’ont laissé défigurer leurs personnages. »

Berco aura tout de même mis un mois à boucler les 48 planches de ce numéro très spécial. Comme quoi, il n’est pas si rapide que ça… «On imagine parfois que je peux faire un album en 15 jours, ce qui est quand même compliqué. En trois semaines, éventuellement (il sourit encore). C’est vrai que j’aime la pression, et que beaucoup de dessinateurs que j’aime sont des dessinateurs rapides. Mais j’aime aussi quand c’est plus appliqué. C’est même plus de l’ordre de l’admiration, car j’ai beau essayer de faire du Juillard, je n’y arrive pas! »Mi.D.