10 conseils pour réussir sa PDG

Une des équipes belges qui participera à cette PDG: Olivier Drion, Gauthier Masset et Fabrice Étienne.

Fabrice Étienne, militaire à Marche-les-Dames, en sera à sa cinquième PDG. Voici ses dix conseils.

1. Être acclimaté à l’altitude pour des passages au-dessus de 3 500 mètres.

2. Avoir l’esprit d’équipe afin d’avoir une bonne cohésion durant l’épreuve qui se fait par trois et éviter l’euphorie d’un départ trop rapide car l’épreuve est de longue distance (+/-10 heures d’effort en altitude, du moins pour notre équipe…)

3. Avoir une lampe frontale «hyper» puissante pour la descente encordée de nuit.

4. Utiliser des vêtements techniques évitant au maximum la transpiration et résistant au grand froid. Nous subissons souvent des températures qui avoisinent les -20 degrés la nuit au sommet du glacier.

5. Sélectionner le matériel le plus léger possible surtout pour les skis et bottines. En haute altitude, 1 kg au pied correspond à 5 kg sur le dos pendant l’effort intense.

6. Avoir accumulé le maximum de dénivelé positif et négatif en ski à l’entraînement (idéalement + de 100 000 mètres).

7. Préparer la corde pour l’encordement avec minutie avec un élastique afin de faciliter la descente encordée et les conversions (virages) à la montée.

8.Penser à se ravitailler correctement en liquide et solide tout au long de l’épreuve et surtout la nuit. Le départ se fera à minuit pour notre équipe.

9. Sélectionner une paire de chaussure de jogging usée que l’on peut abandonner au premier point contrôle. La 1re heure se fait en courant avec les skis et bottines accrochés au sac à dos.

10. Garder le matériel technique sensible au froid (boisson, gants, peaux de phoque de réserve...) dans la tenue au plus près du corps afin d’éviter le gel lors des températures négatives extrêmes.