Par amour des grosses crêtes !

Vidady - Fotolia

La crête des poules révélerait la performance de pondeuses, selon une étude publiée en 2011 dans la revue de science génétique PLoS Genetics.

Des chercheurs suédois ont établi que chez la poule, le développement de la crête est lié à des facteurs génétiques et physiologiques qui favorisent également la ponte de nombreux œufs. Ils ont découvert un lien entre le poids de la crête, la masse osseuse et la fertilité. Plus précisément, ils ont identifié deux gènes reliés l’un à l’autre, qui régulent la production de cartilage (donc la taille de la crête, qui en est constituée) ainsi que la croissance des os. «La coquille des œufs étant constituée à partir du calcium osseux, ce gène a également la capacité d’agir sur le nombre d’œufs qui peuvent être pondus. Dans la nature, la crête est un exemple d’ornement sexuel. Ainsi, les individus ayant les ornements les plus impressionnants sont privilégiés, de manière à obtenir une descendance plus nombreuse que leurs concurrents.» En résumé: le coq préférerait une poule avec une grosse crête, qui serait le signe de gros œufs, et donc de gros poussins!