monde -

Ukraine: des manifestants pro-russes s’emparent d’un nouveau commissariat dans l’Est

Alors que des manifestants pro-russes se sont emparés d’un commissariat dans la province de Donetsk, Vladimir Poutine reçoit de nombreux appels à l’aide en provenance de l’Est de l’Ukraine.

Le président russe Vladimir Poutine reçoit de nombreux appels à l’aide en provenance de l’Est de l’Ukraine et observe avec une «grande inquiétude» l’évolution de la situation, a annoncé lundi son porte-parole.

«Malheureusement, nous recevons de nombreuses demandes, adressées personnellement à Poutine, depuis les régions de l’Est de l’Ukraine, qui demandent de les aider, d’intervenir d’une manière ou d’une autre», a déclaré le porte-parole, Dmitri Peskov. «Le président russe observe avec une grande inquiétude le développement de la situation dans ces régions», a-t-il ajouté, selon l’agence publique Ria Novosti.

Nouveau coup de force des pro-russes

Ces déclarations arrivent dans un contexte où de nouveau coup de force des manifestants pro-russes ont eu lieu dans une nouvelle ville de l’Est russophone de l’Ukraine, Gorlivka, dans la province de Donetsk.

Plusieurs centaines de personnes ont pris d’assaut le siège de la police dans cette localité de quelque 250.000 habitants, jetant des pierres et mettant le feu à des bureaux.

Les policiers, certains casqués et équipés de boucliers, ont tenté de résister avant de céder face à la détermination des manifestants.

L’est de l’Ukraine dans la tourmente

Le gouvernement pro-européen de Kiev a affirmé avoir lancé dimanche une «opération antiterroriste» contre les insurgés pro-russes, certains armés, qui se sont emparés depuis trois jours de bâtiments publics dans plusieurs villes de l’est russophone du pays.

Mais il n’y avait lundi aucun signe d’opérations de reconquête dans la zone, ont constaté des journalistes de l’AFP.