Bon, bio et local !

EdA

Pour qu’un aliment soit bio doit-il être local? Sur les papiers non, mais selon la conception de certains oui. À La ferme à l’arbre, Michel Pâque, dans la continuité de ses prédécesseurs, répond par la positive.

«Notre but est que l’espace entre le producteur et le consommateur soit le plus réduit possible.»

Cela concerne notamment fruits, légumes, viande et volaille. «Depuis 2003, nous avons notre propre atelier de boucherie pour enlever un intermédiaire entre la production et la vente. » Pour les produits qui ne sont pas issus de sa ferme, Michel essaye de les acheter chez des producteurs régionaux mais surtout travaillant bio. L’enseigne a ouvert en 1978 (avec le papa de Michel) et vient de déménager dans un nouvel espace écolo lui aussi. «C’est une écoconstruction uniquement en paille, terre et bois. Nous sommes ainsi en harmonie avec notre philosophie. »

La Ferme à l’Arbre – Rue de Liège 45 à Lantin