Un retour aux sources

EdA

Qui n’a pas conservé au fond de sa mémoire le souvenir d’une rata de scaroles, d’un chicon au gratin ou encore du rôti dominical dégusté en famille?

Des plats simples comme aime en présenter aujourd’hui Patricia Lecomte dans son restaurant qu’elle qualifié de restobroc: «avec mon mari Jean-Philippe Liem, nous avions l’habitude de parcourir des brocantes et nous rêvions d’ouvrir un restaurant vu que je suis titulaire d’un graduat en gestion hôtelière. Et pourquoi pas associer la restauration avec la vente d’antiquités ou de produits issus du temps passé? Nous avons trouvé ce bâtiment, qui était une habitation privée. L’endroit nous convenait et avons entrepris les travaux pour en faire une salle d’exposition à l’étage et un restaurant au rez-de-chaussée». Une joyeuse curiosité que cet endroit où la cuisine ouverte apporte une touche de confidentialité au restaurant communiquant avec le bistrot. Un vrai lieu propice à des ambiances propres aux petits villages où tout le monde se connaît et aime festoyer et ripailler dans la bonne humeur. Et aussi apprécier une cuisine s’appuyant sur des produits frais du marché et préparés suivant des recettes simples et goûteuses. Le tout en écoutant un bon vieux disque de Bourvil ou de Maurice Chevalier dans une ambiance familiale.

Aux Délices d’antan, rue Grande, 33à Estinnes-au-Mont. 0497 57 04 45