Qui veut aller loin, ménage sa monture

EDA

Furax, Michel Renquin lors des pronostics émis début de saison. L’ex-Diable Rouge ne comprenait pas comment les bookmakers misaient sur le Léo en tant que candidat à tout le moins au top 5.

Les résultats initiaux lui ont donné raison. Bastogne s’est incrusté des semaines durant dans le gruppetto. Mais c’est à l’arrivée qu’on tire les conclusions et en l’espace de quelques semaines, les Sang et Marine se sont métamorphosés. Non seulement ils ont échappé à la guillotine, mais les voilà en course pour la… Promotion. Victorieux de Meix alors que Vaux-Noville et Bomal baissaient pavillon à Wellin et contre La Roche, Bastogne décroche en véritable sprinter le gain de la troisième tranche.

Le Léo s’inscrit dès lors dans le dernier carré. Il ira affronter Bomal, 2e de classe, tandis que La Roche hébergera Meix. Les deux matches seront disputés le week-end du 27 avril.

D’ici là, Bastogne aura l’occasion de s’échauffer lors du quart de finale de coupe provinciale, en déplacement, à La Roche, vendredi prochain. Qui sait si les deux adversaires ne se retrouveront pas deux semaines plus tard? Quoi qu’il advienne, Bastogne ne pourra décrocher son sésame pour l’interprovincial qu’à l’extérieur.

Un tour interprovincial qui pend toujours au nez de Bertrix, étrillé à Walhain, mais que Longlier rêve toujours d’accrocher. Trois points suffisent à Bertrix pour s’en sortir; Longlier, lui, doit signer un six sur six, mais n’est plus maître de son sort. Le prochain match à ce niveau propose justement un Longlier – Bertrix, le 27. Si les deux se sauvent, Marloie restera en P1; s’ils basculent tous les deux, Messancy reprendra aussi l’ascenseur.