Boeing disparu : pas de coup de fil du copilote selon les autorités

Malaisie La Malaisie a démenti dimanche l’existence d’un coup de fil passé par le copilote depuis le Boeing 777 de Malaysia Airlines avant la disparition de l’avion, le 8 mars, et précisé que les enquêtes sur les passagers se poursuivaient.

Un journal malaisien a affirmé la veille que le copilote, Fariq Abdul Hamid, avait tenté de passer un appel de son téléphone portable juste avant que l’avion ne disparaisse des écrans radar.

Le ministre malaisien des Transports a indiqué dimanche ne pas avoir connaissance d’un tel appel. Il a cependant ajouté ne pas vouloir s’avancer dans «ce qui est le domaine de la police et des agences internationales» qui enquêtent sur l’affaire. Les enquêteurs sur la disparition du vol MH370 examinent toujours divers scénarios: un détournement, un acte de sabotage ou l’acte désespéré d’un passager ou d’un membre de l’équipage.