accident de sierre

La veuve du conducteur déplore la démarche des parents

La veuve du conducteur déplore la démarche des parents

Des parents d’enfants décédés dans l’accident d’un car à Sierre ont appointé un bureau d’enquêtes forensiques pour passer en revue l’enquête suisse. IMAGEGLOBE

14 parents d’enfants décédés à Sierreont appointé un bureau d’enquêtes. Les experts vérifient la piste d’un acte de désespoir.

L

a veuve du chauffeur qui conduisait le car lors de l’accident ayant coûté la vie à 28 personnes, dont 22 enfants, le 13 mars 2012 à Sierre), déplore le nouveau rebondissement survenu dans le cadre de l’enquête sur les causes de l’accident.

La presse flamande a annoncé samedi que 14 parents d’enfants décédés dans l’accident ont fait appel à un bureau d’enquêtes forensiques pour passer en revue l’enquête suisse sur les causes de l’accident. Les experts vont vérifier si on peut parler d’un acte de désespoir du chauffeur de bus. L’équipe d’enquête veut effectuer des tests ADN pour évaluer l’influence des médicaments que le chauffeur prenait. Selon le bureau d’enquêtes, ces médicaments poussent les consommateurs à se suicider, à devenir violent.

Dans un communiqué transmis à l’agence Belga, la veuve du conducteur, Evy Laermans, constate que certaines personnes «ne peuvent visiblement pas se résoudre au fait que des accidents peuvent se produire.» Evy Laermans déplore que son compagnon décédé soit visé. Celle-ci évoque également un affront à l’égard des enquêteurs suisses qui «ont toujours fait de leur mieux pour travailler avec rapidité et précision» et dont «l’expertise semble maintenant remise en question

Pour conclure, la veuve du conducteur indique provisoirement ne plus vouloir être contactée dans l’attente de davantage de précisions de la part du parquet.