article abonné offert

TOURNAI

Blessés, prisonniers, la vie sauve

Blessés, prisonniers, la vie sauve

La chapelle des pleurs. EdA

«Une seule chose est sûre, ce sera terrible». Il faut attendre le 25 octobre 1914 pour que le journal annonce «Un certain nombre de nos compatriotes des 83 et 84e régiments ont été faits prisonniers à Tournai».

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 47 des 263 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?