Boxe

Mondial des welters WBO : Manny Pacquiao prend sa revanche sur Timothy Bradley et reprend le titre

Le Philippin Manny Pacquiao est redevenu champion du monde de boxe dans la catégorie des welters (-66,678 kg), version WBO, grâce à sa victoire aux points sur le tenant l’Américain Timothy Bradley, samedi à Las Vegas (Nevada).

Pacquiao, 35 ans, a été désigné vainqueur à l’unanimité des juges à l’issue des douze reprises (116-112, 116-112, 117-111), deux ans après une défaite controversée contre le même adversaire.

Le Philippin, surnommé «Pac Man», a infligé à Bradley, de cinq ans son cadet, sa première défaite en 33 combats. À part une première reprise délicate, Pacquiao a dominé les débats par son agressivité pour signer un 56e succès (38 avant la limite) contre cinq défaites.

Très véloce, Bradley surnommé «Desert Storm» (tempête du désert) a révélé après le combat qu’il avait été victime d’une blessure musculaire à une jambe lors du 1er round.

Pacquiao a surtout lavé l’affront de sa défaite injustifiée de juin 2012, selon les propres termes de la WBO qui avait diligenté une enquête interne après le premier combat entre les deux boxeurs.

Pacquiao, vénéré dans son pays où il a été réélu député en 2013, a également relancé de manière probante sa carrière après deux défaites de suite en 2012 et un seul combat en 2013. «Je me donne encore deux ans», a-t-il lancé, à peine descendu du ring.

Pour ce combat, le seul boxeur de l’histoire à avoir remporté des titres mondiaux dans huit catégories différentes a touché une bourse de 20 millions de dollars.