Premier essai

Soul Sister : Kia retente sa chance

Kia tente une nouvelle incursion dans le segment des voitures «branchées» avec une seconde génération de Soul. Cette petite sœur parviendrait-elle à convaincre davantage?

Car malgré ses ventes impressionnantes aux États-Unis, la charismatique Soul n’a pas réussi à convaincre de ce côté de l’Atlantique. Pis: en Belgique, elle a quitté discrètement le catalogue.

Malgré cette mauvaise expérience, Kia ne se décourage pas. Au contraire, la nouvelle mouture reprend quasiment les mêmes ingrédients. Côté style, la filiation paraît plus qu’évidente: allure cubique et face avant massive. Entre-temps, l’image de marque de Kia a toutefois sensiblement évolué chez nous et paraît plus «solide» pour porter un véhicule image. En outre, Kia a l’intelligence de positionner sa Soul comme un de ces SUV compacts très en vogue. et non plus comme un monovolume urbain.

Cette seconde génération profite de sa nouvelle plateforme, à l’empattement allongé, pour offrir une bonne habitabilité à l’arrière. Le volume de coffre libère également un volume correct de 354l. Mais il faudra composer avec un seuil de chargement haut et une modularité basique (pas de banquette coulissante). À l’avant, les amateurs du genre apprécieront sa position de conduite surélevée assurant une bonne visibilité périphérique et un accès aisé.