Vos courses : un site pour comparer les prix

Remplir votre caddie en comparant les prix de trois enseignes depuis votre salon? C’est possible. anyaberkut - Fotolia

Où aller faire vos courses du jour au meilleur prix ? Un site comparateur est lancé. Avec trois enseignes dans le collimateur.

Vous remplissez votre caddie comme vous en avez envie. Mais sur un site web indépendant. Ensuite vous comparez où vous le paierez le moins cher. Dans la foulée, et si vous le voulez, vous pouvez passer votre commande sur le site de l’enseigne choisie. Avec trois grands noms en concurrence: Carrefour, Colruyt et Delhaize.

L’idée est séduisante mais, paradoxalement, elle ne sort qu’aujourd’hui. Un site (*) est lancé ce jeudi à partir de 19 h.

Nicolas Verschelden est celui qui a eu l’idée: «L’utilisateur a droit au catalogue complet des articles mis online par les enseignes. Notre système informatique fonctionne avec des robots qui récupèrent les prix sur les différents sites des enseignes concernées. On réorganise les produits et on les met à disposition des clients. À eux de faire leurs courses.»

C’est ça la caractéristique du site: du sur-mesure. Pas question de panier type. «C’est le moins cher pour votre propre panier.» Pas besoin de courir d’un site ou d’une grande surface à l’autre, vous avez tout ça sous les yeux en quelques clics. Pratique.

 

La mise à jour ne sera pas quotidienne dans un premier temps. Cela tarabuste les enseignes.

 

Mais comme en football, est-ce toujours l’Allemagne qui gagne? «Franchement, non. Puisque nous testons le site depuis plusieurs semaines. Ça dépend du type de votre panier: plus de frais ou pas, grandes quantités ou pas, du type de produits. On est surpris des résultats.»

Avertissement: «Pour l’instant les prix sont remis à jour entre une et deux fois par semaine et on s’arrange pour le faire le jour où les magasins sortent leurs promotions. C’est un site internet, donc il va continuer à évoluer avec, entre autres, des mises à jour plus fréquentes (lire ci-dessous)».

Mais une chose qui ne devrait pas nécessairement évoluer est la zone de chalandise. En effet, si c’est pour grappiller, d’un côté, des euros dans votre caddie, ce ne serait pas fort utile de les reperdre en carburant. Bref, en habitant Verviers, le comparateur vous donnera le caddie le moins cher dans votre zone et ne vous débusquera pas l’affaire en or à Tournai. Logique.

Avec la question à la clef: ce bel exercice en vaut-il la chandelle? «Sur certains produits, les différences sont parfois importantes. Une fois votre panier rempli, il y a un effet de lissage mais on a vite atteint les 10%, et plus, quand même.»

Deux réflexions qui devront encore attendre de futurs développements: un site qui vous ferait faire vos courses dans les trois magasins avec ce qu’il y a de mieux?

Là, il faudra vous armer d’un peu patience, tout comme pour voir l’offre d’enseignes s’étoffer.

(*) Jeudi à partir de 19 h: www.Superbudget.be

Un site sans publicité

Cela aurait été le paradoxe : des pubs de la grande distribution ou de produits sur le site comparateur. Ce ne sera pas. Il n’y aura pas de publicité comme le confirme l’initiateur du projet. Nicolas Verschelden : «Pas d’enseigne, pas de produits, on veut être transparent et honnête.» Question dès lors, comment gagner sa vie avec ce type de site ?

«Il n’existe pas encore de données statistiques assez pointues sur le business online, dans la grande distribution. Ici, on peut donner les parts de marché par produit, par enseigne. Comment certaines marques fonctionnent sur le marché online. La réactivité des clients en fonction des augmentations ou des baisses des prix de produits, de promotions… Et ainsi analyser si cela a un impact sur les ventes en fonction de la variation des prix, et de son ampleur.»

Bref, les pistes sont nombreuses et Nicolas Verschelden sait que ce type de dossiers statistiques ciblé peut intéresser les marketeurs. Et que ces dossiers peuvent se monnayer. Mais il y a un «mais» : «Pour que cela fonctionne, il est impératif que le site fonctionne, qu’il accueille un nombre suffisant de visiteurs pour ainsi fournir des données statistiques fiables.»