PAYS-BAS

Première mondiale : un crâne imprimé en 3D implanté avec succès à Utrecht

Première mondiale : un crâne imprimé en 3D implanté avec succès à Utrecht

Le nouveau crâne de la Néerlandaise est maintenant en plastique.

Une Néerlandaise âgée de 22 ans, souffrant d’une compression de son cerveau à cause de l’épaississement de son crâne, a reçu un tout nouveau crâne imprimé en 3D.

L’opération pour implanter le crâne en plastique a duré 23 heures et s’est déroulée à l’UMC Utrecht. L’hôpital a fait savoir mardi que c’était une première mondiale.

D’après le chirurgien qui a opéré la patiente, Bon Verweij, le crâne de la dame faisait près de 5 centimètres d’épaisseur. «Le cerveau était donc sous pression, affectant sa vue et la coordination de ses mouvements», explique-t-il. D’autres fonctions cruciales du cerveau étaient en danger et mettaient donc la vie de la patiente en jeu.

Bon Verweij et son équipe ont donc implanté un nouveau crâne, conçu avec une imprimante 3D. «Cela n’a pas que des avantages cosmétiques, mais les fonctions du cerveau fonctionnent mieux qu’avec l’ancienne méthode», précise le chirurgien. C’est la première fois qu’un crâne complet est remplacé.

L’opération s’est déroulée il y a trois mois, mais l’UMC Utrecht n’a dévoilé l’information que mardi. «Nous savons maintenant que tout s’est bien passé», indique Bon Verweij. «La dame a retrouvé la vue et est de retour au travail. On ne voit presque rien de l’opération.»