article abonné offert

BRUXELLES

Disparu depuis les années 90, le chicon bruxellois retrouve sa (pleine) terre

Disparu depuis les années 90, le chicon bruxellois retrouve sa (pleine) terre

Philippe (à gauche) et Erik espèrent vivre du chicon et créer de l’emploi à Haren.

Erik et Philippe relancent la culture du chicon bruxellois dans la terre sablonneuse de Haren. Jusqu’aux années 70, la petite entité de la commune de Bruxelles vivait du witloof. Mais l’industrie et la spéculation immobilière ont flétri son aura. Jusqu’à cet hiver…

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 74 des 1283 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos