emploi -

Exclusion du chômage : des centaines manifestants dans le Hainaut

Exclusion du chômage : des centaines manifestants dans le Hainaut

Les forces de l’ordre estimaient à 10h la présence de 500 personnes dans les rues de Tournai. EdA

Plusieurs centaines de personnes de la FGTB ont participé lundi matin à Charleroi et à Tournai à des actions pour protester contre l’exclusion des chômeurs.

Ce lundi, de nombreuses actions sont menées par des membres de la FGTB contre la réforme du chômage dont l’entrée en vigueur est prévue début 2015.

+ LIRE AUSSI| L’exclusion du chômage, une «vraie bombe sociale»

Quelque 500 manifestants dans les rues de Tournai

Les forces de l’ordre estimaient à 10h la présence de 500 personnes dans les rues de Tournai. La manifestation de la FGTB du Hainaut occidental a démarré des nouveaux locaux du syndicat socialiste à Tournai. Le cortège s’est d’abord rendu jusqu’aux proches bâtiments de l’ONEM où des représentants de la FGTB ont rencontré la directrice de l’Office national de l’emploi. Après avoir traversé les principales rues de Tournai, le cortège se rendra à la rue de la Citadelle où une délégation rencontrera Rita Leclercq, présidente du CPAS. Les manifestants se rendront vers midi à l’hôtel de ville de Tournai où ils seront reçus par Paul-Olivier Delannois, bourgmestre faisant fonction.

Un dossier sera remis aux autorités de la ville et du CPAS. Un dossier similaire sera envoyé aux bourgmestres des 24 entités de Wallonie picarde.

Selon la FGTB, quelque 3.000 allocataires d’insertion sont menacés d’exclusion en Hainaut occidental. La dislocation de la manifestation est prévue vers 13h00. Entretemps, la circulation risque d’être difficile dans les rues de Tournai. Une quarantaine de policiers assurent l’encadrement des manifestants.

Une assemblée d’informations à Charleroi

Plusieurs centaines de personnes venant des principales entreprises ou services publics de la région de Charleroi ont participé à une assemblée d’informations ce lundi. Au cours de l’assemblée, les responsables de la FGTB ont présenté les risques liés, selon eux, à l’entrée en vigueur de la réforme du chômage.

Au terme de la rencontre, les participants devaient, selon les vœux de la régionale FGTB Charleroi, cheminer dans les rues de la ville pour se rendre au CPAS de Charleroi.

Ils espèrent y rencontrer son président, Eric Massin, qu’ils veulent interpeller en tant qu’élu socialiste.

Un millier de militants de la FGTB à La Louvière

Les militants de la FGTB ont rencontré Pascal Hoyaux, bourgmestre de Manage et président de la Communauté Urbaine du Centre (CUC), et Jacques Gobert, le bourgmestre de La Louvière et président de l'Union des Villes et des Communes wallonnes, pour leur exposer leurs revendications. Jacques Gobert a notamment souligné que le Conseil communal de La Louvière avait voté une motion demandant aux partis politiques qui formeront le futur gouvernement que la loi soit revue fondamentalement.

Les militants de la FGTB se sont également rendus au bureau de l'ONEM de La Louvière où une délégation a été reçue par le directeur.

Selon les chiffres de la FGTB, 15.000 demandeurs d'emplois en Hainaut dont 3.689 de la région du Centre seront exclus des allocations d'insertion en janvier 2015.