JO 2014

Paralympiques de Sotchi : Denis Colle peut viser une médaille

Paralympiques de Sotchi : Denis Colle peut viser une médaille

Ellen Volckaert emmènera avec elle deux participants: Denis Colle et Jasper Balcaen. Belga

Aux Jeux paralympiques d’hiver, à Sotchi, la Belgique sera représentée par deux athlètes, une première depuis 1994.

Les Jeux olympiques d’hiver à peine clôturés, le site de Sotchi reprend déjà du service. Place maintenant aux traditionnels Jeux paralympiques dont la cérémonie d’ouverture se tiendra bel et bien ce soir au stade Fisht de Sotchi, et ce en dépit de la situation en Ukraine. Si certaines délégations officielles ont décidé de boycotter ces Jeux, l’ensemble des athlètes sont arrivés pour s’occuper du volet purement sportif. Au total, ils seront 700 à exprimer leur talent et à essayer de décrocher une médaille dans l’une des cinq disciplines au programme: le ski alpin (dont fait partie le snowboard), le ski de fond, le biathlon, le hockey sur luge et le curling en chaise roulante.

Côté belge, la délégation noir-jaune-rouge sera emmenée par Denis Colle, un snowboarder de 25 ans, et le skieur Jasper Balcaen, 21 ans. «C’est la première fois depuis les Jeux de Lillehammer en 1994 que la Belgique enverra plus d’un athlète à des Jeux paralympiques d’hiver», tient à souligner Ellen Volckaert, la chef de la délégation.

Si le Gantois Denis Colle est qualifié pour les Jeux depuis octobre 2013, Jasper Balcaen s’est, quant à lui, hissé en dernière minute grâce à une 4e place en Coupe du monde à Maribor.

Actuellement 6e au classement mondial du para-snowboard, Colle peut, légitimement, ambitionner un podium, même s’il ne veut pas se mettre de pression inutile. «Je vais essayer d’être dans les cinq premiers, a déclaré Colle, futur porte-drapeau de la Belgique. Ce n’est pas parce que mes collègues n’ont pas décroché de médaille le mois précédent, que je dois me mettre la pression. C’est encore trop tôt pour penser à la médaille, peut-être en 2018». Notre athlète, amputé de la jambe droite, rentrera en action vendredi 14.

Pour Jasper Balcaen, hémiplégique et qui s’alignera tant sur le slalom que sur le slalom géant, les ambitions seront totalement différentes: créer la surprise et, avant tout, se faire plaisir. Car, au-delà des performances sportives, l’essentiel se situe peut-être là pour ces athlètes dont la force de caractère pourrait inspirer bon nombre de sportifs.