judiciaire

Arrestations à Charleroi et Liège après un braquage chez G4S au Grand-Duché de Luxembourg

Arrestations à Charleroi et Liège après un braquage chez G4S au Grand-Duché de Luxembourg

Les trois suspects faisaient l’objet de mandats d’arrêt européens dans le cadre de ce dossier. Reporters / SWNS

Trois suspects ont été arrêtés mardi en Belgique dans le cadre de l’enquête sur l’attaque à l’explosif et avec des armes de guerre au siège de la société de transport de fonds G4S à Luxembourg-ville dans le Grand-Duché en avril 2013.

Les trois suspects faisaient l’objet de mandats d’arrêt européens dans le cadre de ce dossier. Une série de perquisitions ont été menées en Belgique le 25 février dernier. Deux suspects ont été arrêtés à Charleroi, un troisième à Liège. Ils sont connus des autorités belges pour des faits de banditisme commis en Belgique. La justice luxembourgeoise a demandé leur extradition.

« En étroite et exemplaire collaboration »

«C’est en étroite et exemplaire collaboration avec les autorités judiciaires et policières belges de plusieurs arrondissements que cette opération fructueuse a pu être menée à bon terme », précisent les autorités judiciaires luxembourgeoises.

« Un nombre impressionnant de coups de feu »

Lors de l’attaque, «un nombre impressionnant de coups de feu avaient été tirés sur les lieux de l’agression, aussi bien en direction de civils que des patrouilles de police dépêchées sur place », rappellent les autorités judiciaires luxembourgeoises. Les malfaiteurs s’étaient frayé un chemin dans l’enceinte des bâtiments avec des explosifs, au siège de la société G4S, à Luxembourg-ville. Après l’attaque, ils avaient incendié une voiture utilisée pour assurer leur fuite, près de la frontière belgo-luxembourgeoise.

Une patrouille de police qui tentait d’intercepter le véhicule en fuite avait essuyé des rafales de tirs. Le véhicule des policiers avait été transpercé de projectiles. Les malfaiteurs avaient réussi à prendre la fuite.