judiciaire -

Affaire des matches truqués : le prononcé attendu le 13 juin

Affaire des matches truqués : le prononcé attendu le 13 juin

Le principal prévenu, l’homme d’affaires chinois Zehyun Ye, ne s’est jamais présenté devant le tribunal. Schlierner - Fotolia

Après 13 jours d’audience, le président de la 49e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles a mis vendredi matin en délibéré le dossier autour d’une vaste fraude dans le monde du football belge entre 2004 et 2006. Le prononcé est attendu le vendredi 13 juin.

Trente et une personnes, dont d’anciens dirigeants et joueurs ainsi qu’une société luxembourgeoise, sont notamment poursuivies pour corruption, escroquerie, participation à une organisation criminelle ou encore blanchiment. Le principal prévenu, l’homme d’affaires chinois Zehyun Ye, ne s’est jamais présenté devant le tribunal. Il a été imité par Paul Put, l’ancien entraîneur du Lierse qui a refusé d’être jugé en français, et quelques autres prévenus.

Six ans de prison recquis contre Zehyun Ye

Après six audiences consacrées à l’instruction d’audience, le ministère public a utilisé six heures et demi pour prononcer son réquisitoire, lors duquel il a notamment demandé six ans d’emprisonnement et 200.000 euros d’amende à l’encontre de l’homme d’affaires chinois Zehyun Ye en tant que chef d’une organisation criminelle. Trente mois de prison et 5.000 euros d’amende ont été requis contre l’agent de joueurs Pietro Allatta. Le procureur fédéral a requis en outre 24 mois d’emprisonnement et 5.000 euros d’amende contre l’ancien entraîneur du Lierse Paul Put. Jean-Pascal Thoreau s’est montré légèrement plus clément à l’égard de l’adjoint du T1 lierrois Patrick Deman, pour qui il a demandé 20 mois de prison et 5.000 euros d’amende.

Quinze mois de prison recquis contre Gilbert Bodart

Quinze mois de prison et 2.500 euros d’amende ont été demandés à l’encontre de l’ancien entraîneur de La Louvière Gilbert Bodart, tandis que ce sont 18 mois et 1.000 euros d’amende qui ont été requis contre le président du club louviérois Filippo Gaone. Si le tribunal devait suivre les réquisitions du procureur fédéral, Me Laurent Denis, l’avocat du club hennuyer au moment des faits, écoperait de 18 mois de prison et de 1.000 euros d’amende.

Parmi les autres principales peines requises, Jean-Pascal Thoreau a demandé entre 10 et 20 mois de prison et entre 1.000 et 2.500 euros d’amende à l’encontre des anciens joueurs lierrois.

Dépassement du délai raisonnable ?

Après les plaidoiries des parties civiles (dont font notamment partie le club d’Anderlecht, l’Union belge de football et la Pro League), 23 avocats se sont ensuite succédés devant le tribunal pour défendre leurs clients. Beaucoup d’entre eux ont plaidé l’acquittement de leur client ou demandé la suspension du prononcé, invoquant à de multiples reprises le dépassement du délai raisonnable, voire la prescription.

Lors des répliques enfin, le procureur fédéral et les avocats de la défense et des parties civiles ont répété les arguments précédemment développés lors du réquisitoire et des plaidoiries.

Le prononcé est attendu le vendredi 13 juin.

Nos dernières videos