aviation -

Ryanair promet les États-Unis pour 10 euros

Ryanair promet les États-Unis pour 10 euros

Des billets à 10€ vers les USA? O’Leary assure que c’est possible en se rattrapant sur les sièges affaires et haut de gamme. Reporters / Isifa

Le patron de Ryanair promet des billets d’avions pour les USA à partir de 10€ et envisage une dizaine de destinations depuis l’Europe.

Coup de bluff, coup de pub ou réel projet à court terme? Avec Michael O’Leary il est toujours difficile de le savoir. D’autant que la dernière annonce faite par le directeur général de Ryanair est surprenante.

Hier, lors du meeting de la fédération des hôtels irlandais, le boss de la compagnie aérienne irlandaise a annoncé qu’il serait possible de prendre un de ses avions depuis l’Europe vers les États-Unis pour seulement 10€, rapporte le site de The Telegraph.

New York et Boston dans un premier temps

Dès que les avions long-courriers que la compagnie a commandés seront disponibles, de premiers vols vers les USA seront organisés. Sans doute d’abord vers New York et Boston.

Cela pourrait cependant encore attendre plusieurs mois, voire années, puisque la compagnie ne dispose encore que d’avions moyens-courriers capables de couvrir l’Europe uniquement.

O’Leary a par ailleurs indiqué que 5 ou 6 avions ne suffiraient pas pour ces vols vers les USA. «C’est une flotte de 30, 40 ou 50 avions dont nous aurons besoin.»

Michael O’Leary a précisé que l’objectif à terme est de proposer 12 à 14 destinations outre-Atlantique au départ de 14 grandes villes européennes.

Michael O’Leary a précisé que l’objectif à terme est de proposer 12 à 14 destinations vers l’outre-Atlantique au départ de 14 grandes villes européennes.

Dans le sens inverse, USA-Europe, le prix des billets pourrait même être moins cher encore: à partir de 7,30€.

Hors taxes, bagages et repas

Ryanair est évidemment loin d’être une entreprise philanthropique. Et si elle compresse les coûts en faisant fi de la législation sociale de certains pays, cela ne suffit pas à expliquer un tarif aussi bas.

7,30 et 10€ seront donc des prix de départ. Tous les billets ne seront évidemment pas vendus à ce tarif.

Un tarif qui, en outre, est hors taxes et auquel il faudra ajouter des suppléments pour les bagages et les repas à bord, a indiqué le patron de Ryanair sans plus de précision.

«Nous pouvons faire de l’argent avec des tarifs à 99 cents en Europe», a-t-il dit, pour expliquer ces faibles tarifs pour les premiers vols intercontinentaux de sa compagnie.

«Mais bien sûr, tous les sièges ne seront pas à 10€», a-t-il ajouté en expliquant que ces vols proposeraient aussi un très grand nombre de sièges d’affaires ou de sièges haut de gamme qui permettront en quelque sorte de rentabiliser les autres.