Un retour majestueux pour Beck

Après 6 ans de silence, Beck revient tout en douceur. Mais il n’a pas chômé pour autant, en produisant Charlotte Gainsbourg ou Thurston Moore.

Mais voilà, il était temps que Beck revienne à ses affaires, et on peut dire que c’est réussi. Morning Phase est un album lumineux qui va vous emmener en voyage au-dessus des nuages avec les oiseaux et Michel Fugain.

Mais arrêtons là les clichés et parlons musique: l’album est classe, majestueux, léché, une invitation quasi immédiate à la méditation dès les premières notes. Dès l’intro, couverte de symphonie, on s’arrête de bouger, de travailler, de manger et on écoute. Et dites-vous bien que vous allez rester immobile et prisonnier de cette galette pendant 13 chansons. Jetez une oreille à Morning , Unforgiven ou Blue Moon pour bien comprendre où se situe Beck en 2014.

Après des albums assez remuants, Beck revient à ses premiers amours folk, proche des albums Sea change ou One foot in the grave , qui sont des références.

À 43 ans Beck est posé, et trouve le petit sapin de Noël qui se cache dans nos cœurs pour y déposer ce petit cadeau. Quelle réussite! C.R.

Capital Records