« Sans rouler, je devenais fou »

Robin Matot fait attention à son hygiène de vie. Et se refuse toutes sorties avant octobre. Heymans

Il n’y a pas de secret. Pour évoluer en enduro et avoir peut-être un jour le statut de professionnel, Robin Matot doit s’entraîner.