POLITIQUE

Rudy Demotte plombe le SDER… à Tournai

Rudy Demotte plombe le SDER… à Tournai

Le ministre-président adoube le SDER. Le bourgmestre de Tournai le flingue. Belga

Rudy Demotte, au conseil communal de Tournai, ne s’est pas privé pour critiquer le Schéma de développement de l’espace régional (SDER), entériné par le gouvernement wallon qu’il dirige, revendiquant pour sa ville un statut supérieur à celui que lui confère ledit plan.

Un autre socialiste, Paul Magnette, a lui carrément étrillé le SDER qu’il juge imbuvable pour Charleroi. Tous deux, en tant que bourgmestre, n’hésiteront donc pas à envoyer leurs remarques cinglantes sur le SDER à Philippe Henry qui ne prendrait pas assez en compte leurs réalités locales respectives.

De la déloyauté envers l’Olivier? «Non, rétorque Demotte. Tournai a reçu le projet de SDER avec ses considérations sur la ville. Au terme d’une étude menée au sein de l’Eurométropole, on a montré que le niveau de reconnaissance de Tournai était insuffisant. Je suis heureux que cette étude l’ait prouvé. Et je suis aussi content de ne pas avoir usé d’un argument d’autorité en tant que ministre président pour jouer une logique de baronnie où on défend son territoire. Donc, nous avons simplement dit oui au SDER mais avec condition.

Concernant Charleroi, c’est aussi le débat démocratique voulu par le ministre Henry sur le SDER. Et c’est tout à son honneur. Il aurait pu avoir une démarche moins ouverte. Le gouvernement savait au départ que nous aurions parfois des avis réservés voire négatifs. Ce n’est pas une question de déloyauté envers le gouvernement wallon. Simplement, chacun à des éléments à faire valoir dans la consultation.»