JUSTICE

L’avocate d’Olivier Suray plaide la simple déclaration de culpabilité

L’avocate d’Olivier Suray plaide la simple déclaration de culpabilité

Olivier Suray avait contacté d’autres joueurs pour lever le pied. EdA

L’avocate d’Olivier Suray a demandé ce lundi matin au tribunal correctionnel de Bruxelles de prononcer une simple déclaration de culpabilité en raison du dépassement du délai raisonnable à l’encontre de son client dans le cadre du procès de la fraude dans le monde du football belge entre 2004 et 2006.

L’ancien joueur montois, contre qui le procureur fédéral a requis 24 mois de prison et 25 000 euros d’amende, est notamment poursuivi pour corruption active, escroquerie, association de malfaiteurs, participation à la prise de décisions au sein d’une organisation criminelle, blanchiment et faux.

«Olivier Suray rencontre l’homme d’affaires chinois Zehyun Ye en décembre 2004 alors qu’il est en plein divorce, en fin de carrière sportive et donc à un moment vulnérable», a expliqué Me Lucie Vanardois. Le Chinois lui demande ensuite de contacter plusieurs joueurs pour leur proposer de lever le pied en échange de montants que l’ancien joueur qualifiera lui-même d’«astronomiques» lors de l’enquête (de 50 000 à plus de 100 000 euros). M. Suray a reconnu avoir contacté Alex Teklak (Mouscron) et Laurent Wuillot (Brussels) mais tous deux ont refusé sa proposition.

Me Vanardois a estimé que l’ancien joueur n’avait pas participé aux prises de décisions d’une organisation criminelle et qu’il ne faisait pas partie d’une association de malfaiteurs. Il a demandé au tribunal d’acquitter son client pour ces deux préventions.

Olivier Suray a enfin reconnu le faux et le blanchiment.

A défaut d’obtenir la simple déclaration de culpabilité, l’avocate a demandé au tribunal d’accorder une peine avec sursis à l’ancien joueur.

Nos dernières videos