FOOTBALL

Promotion: l'Olympic bat le leader, Namur perd à Walhain, match fou entre Faymonville et Onhaye

Promotion: l'Olympic bat le leader, Namur perd à Walhain, match fou entre Faymonville et Onhaye

Anthony Benazzi a encore été décisif pour Walhain EdA

L'Olympic a créé la surprise en Promotion A, en dominant Gullegem, le leader (1-0), alors que le FC Charleroi s'est de nouveau incliné, à Binche (3-0). En Promotion D, Walhain conforte sa première place en battant Namur (3-1). Faymonville et Dionisio ont refait un retard de trois buts pour prendre un point contre Onhaye (4-4). Cité Sport et Aywaille ont gagné.

Alors qu’il accueillait le leader, Gullegem, dans son stade de la Neuville, l’Olympic a réussi à créer la surprise en s’imposant par le plus petit score. Lella a inscrit le seul but de la rencontre, juste après la demi-heure (1-0, 32e). Les Dogues sont bien installés dans le ventre mou du classement.

Il n’y a par contre pas eu de miracle pour le FC Charleroi, en déplacement à Binche. Panza a ouvert la marque pour l’Entente en fin de première mi-temps (1-0, 38e). Déchainé, il s’est offert deux nouveaux buts en seconde période (2-0, 70e et 3-0, 71e), signant du même coup un triplé. Score final : 3-0. 

> Résultats et classement de la Promotion A

Malgré une belle domination en début de rencontre, l’UR Namur s’est fait surprendre par Benazzi, encore lui, auteur du but d’ouverture pour Walhain (1-0, 9e). Les débats se sont équilibré ensuite, les Merles continuant toutefois à se montrer dangereux. Et le travail a payé, puisque Habdas a réussi à trouver l’égalisation (1-1, 36e). En seconde période, c’est sur un nouvel effort de Benazzi que Lambert est parvenu à remettre Walhain aux avant-postes (2-1, 55e). Sias pensait trouver l’égalisation à l’heure de jeu, mais son but a été refusé pour hors-jeu, Namur continuant à se montrer dangereux. Salles a plié le match en faveur des Brabançons, peu après (3-1, 67e). Quelques minutes plus tard, les supporters namurois ont décidé de monter sur la pelouse, obligeant M. Mollu à suspendre la rencontre. Celle-ci a finalement pu reprendre une dizaine de minutes plus tard, mais les hommes de Pascal Bairamjan n’ont jamais réussi à recoller au score : 3-1.

Cité Sport, qui recevait Hamoir, s’est montré en réussite, ce dimanche. Forschelet a d’abord trouvé l’ouverture (1-0, 21e), avant de rééditer ça, quelques minutes plus tard, sur les deux seules occasions créées jusque-là (2-0, 34e). Mais la machine était lancée et Janin en a même planté un troisième juste avant la pause (3-0, 43e). La rencontre semblait alors pliée, même si Crits a redonné un petit espoir à Hamoir à l’heure de jeu (3-1, 63e). Un espoir quelque peu diminué par l’exclusion d’Amrous, à dix minutes du terme, pour un tackle trop appuyé. Mais malgré l’infériorité, Hamoir a de nouveau réduit la marque, sur un penalty botté par Ramirez (3-2, 83e). En fin de rencontre, Forschelet a à son tour été renvoyé aux vestiaires (89e), le match se terminant à dix contre dix, mais Hamoir n’a finalement pas pu recoller et s’incline, donc, 3-2.

Dionisio en héros

La première mi-temps entre Aywaille et Solières a été plutôt équilibrée, avec des occasions de part et d’autre. Solières aurait pu toutefois prétendre à un peu mieux, au moment de regagner les vestiaires, après avoir tapé le poteau par deux fois. Mais au moment de retrouver la pelouse, c’est Aywaille qui a pris le dessus, Averna trouvant la faille (1-0, 48e). L’égalisation soliéroise n’a pas trainé, de Roos signant le 1-1 (52e), mais Diallo a rapidement réussi à remettre les siens aux commandes (2-1, 59e). Dix minutes plus tard, sur un ballon mal négocié par Babitz, Diallo s'en est allé planter sa deuxième rose (3-1, 68e). Solières a ensuite terminé la rencontre à dix, après l’expulsion de Freson (79e), avant de concéder un quatrième but en fin de rencontre, signé Ben Sellam (4-1, 85e).

Faymonville, qui recevait Onhaye, n’avait pas trop le droit à l’erreur s’il espérait se donner les chances de quitter sa dernière place. Mais les Walhérois n’ont pas longtemps laissé aux Turcs le temps d’espérer. Weynant a rapidement mis les siens sur orbite (0-1, 11e) avant d’être imité par Cigana, dans la minute suivante (0-2, 12e). Peu après la demi-heure, Fraiture tuait déjà le match, en mettant le troisième (0-3, 35e)… ou du moins, c’est ce qu’il pensait. Car au retour des vestiaires, Sanna redonnait l’espoir aux siens (1-3, 52e). Weynant a ensuite de nouveau marqué pour Onhaye (1-4, 58e). Alors que tout semblait dit, Dionisio a sorti le grand jeu, remettant les deux équipes à égalité grâce à un hat-trick parfait, réalisé en l’espace d’un quart d’heure (68e, 76e et 83e). Faymonville est revenu de très loin : 4-4. Si Dionysos était un dieu grec, Dionisio, lui, était le héros des Turcs, cette après-midi...

> Résultats et classement de la Promotion D