Belgique -

Une visite belge « de haut niveau » au Brésil en 2014

Une visite belge « de haut niveau » au Brésil en 2014

Selon Di Rupo, la plupart des entreprises belges à la grande exportation sont présentes au Brésil, mais aussi de nombreuses PME. Belga

La présidente brésilienne Dilma Rousseff et le Premier ministre belge Elio Di Rupo ont convenu dimanche de l’organisation d’une visite belge «de haut niveau» au Brésil, avec des entreprises belges, avant la fin de l’année 2014, a indiqué l’entourage du chef du gouvernement.

Di Rupo a reçu la présidente brésilienne en début de soirée, peu après son arrivée à Bruxelles où elle participera lundi au 7e sommet UE-Brésil, en provenance d’Italie.

Il a rappelé que les relations commerciales entre la Belgique et le Brésil sont «bonnes», avec des exportations belges qui ont doublé depuis 2007. La Belgique est ainsi le 5e pays exportateur européen vers le Brésil. Ce pays émergent représente à lui seul 70% du PIB et 80% de la population des pays du Mercosur, le marché commun du pays du cône sud des Amériques (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay et Venezuela).

Selon Di Rupo, cité par son porte-parole, la plupart des entreprises belges à la grande exportation sont présentes au Brésil, mais aussi de nombreuses PME.

Les entreprises belges montrent un «intérêt particulier» pour la nouvelle politique portuaire et fluviale du Brésil. Les ports belges sont déjà actifs au et avec le Brésil.

Le Brésil est perçu comme un pays en croissance rapide, qui joue un rôle grandissant sur la scène politique et économique mondiale, a-t-on ajouté de même source.

Le pays a aussi réussi, sous l’impulsion de l’ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010), puis de sa dauphine politique, au pouvoir depuis quatre ans, à faire sortir des millions de Brésiliens de la pauvreté, suscitant «beaucoup d’admiration» dans le chef de Di Rupo.

Rousseff a par ailleurs confirmé la tenue d’un sommet consacré à la gouvernance d’internet à Sao Paulo les 23 et 24 avril prochains et Di Rupo a indiqué «qu’il y sera représenté», sans autre précision.