Belgique -

Les tests physiques pour les pompiers rejetés par le Conseil des ministres

Les tests physiques pour les pompiers rejetés par le Conseil des ministres

(photo d’illustration) Contributor / Reporters

Les tests physiques très controversés voulus par la ministre de l’Intérieur Joëlle Milquet (cdH) pour tous les pompiers du pays ont été rejetés par le Conseil des ministres.

C’est ce que l’on peut lire dimanche dans Het Nieuwsblad zondag.

«Trop de pompiers risquent de rater les tests», a argumenté le vice-Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD).

La ministre Joëlle Milquet met actuellement en place la réforme des services d’incendie, ce qui a mené, il y a quelques mois, à une explosion de rage de la part des corps de pompiers volontaires lorsqu’ils ont appris qu’ils devraient se soumettre à des tests physiques tous les ans.

La Fédération des pompiers "scandalisée" par le rejet des tests physiques

Les pompiers belges sont "scandalisés et choqués" par le rejet par le Conseil des ministres des tests physiques, a annoncé dimanche midi Marc Gilbert, président de la Fédération Royale des Corps de Sapeurs-Pompiers de Belgique.

"C'est un manque de respect par rapport à la profession de pompier. Le vice-Premier ministre De Croo fait fi du bien-être et de la sécurité des pompiers en intervention mais aussi des citoyens à qui ils rendent service", a déclaré Marc Gilbert au nom des pompiers de la Fédération et des syndicats des pompiers avec qui il s'était concerté.

Les pompiers dénoncent la suppression de ces tests "faciles, réussis par tous et d'application aux Pays-Bas. Ces épreuves d'aptitude opérationnelle n'ont pas pour but de virer du personnel, mais d'entretenir et de maintenir la condition physique et la santé des pompiers", ajoute-t-il.

Le président de la Fédération accuse Alexander De Croo de faire passer "un intérêt particulier pour certains pompiers volontaires de Brakel, sa commune, au détriment des citoyens. A mon avis, il a été en contact avec les pompiers volontaires là-bas qui n'avaient pas envie de faire les tests physiques", soupçonne-t-il.