ECONOMIE

Photovoltaïque : une ASBL pour aider les utilisateurs démunis

Photovoltaïque : une ASBL pour aider les utilisateurs démunis

Reporters

Plus de 2 500 personnes se sont rassemblées au WEX de Marche-en-Famenne ce samedi 22 février pour assister à l’Assemblée Générale de l’ASBL «Touche pas à mes certificats verts».

L’ASBL a profité de son assemblée générale pour faire le point sur les diverses actions mises en place dans le cadre du dossier photovoltaïque. Le président François Régis a notamment annoncé une mesure visant à aider les personnes équipées de panneaux photovoltaïques dont l’installateur a disparu.

«Nous avons constitué une liste d’installateurs qui assureront les garanties inhérentes à votre installation photovoltaïque, et ce même si votre installateur a disparu», a-t-il déclaré, estimant le pourcentage de «prosumers» (contraction de «producer» et «consumer») orphelins à quelques 30-35%.

Il a également annoncé le dépôt d’une plainte de 32 pages par l’ASBL auprès de la commission PETI du Parlement européen. «L’Europe est désormais informée, et ce n’est pas anodin», a déclaré Aurélie Kettels, avocate au bureau d’avocats Misson. «La commission PETI pourra transférer le dossier à la Commission européenne qui pourra agir en manquement contre l’État belge. Nous sommes prêts, et nous le serons encore plus quand les textes interviendront», a averti Aurélie Kettels.

L’ASBL «Touche pas à mes certificats verts» regroupe plus de 12.000 membres et est active dans la défense des petits producteurs d’énergie verte. Elle s’oppose à la mesure de rétroactivité annoncée par le gouvernement wallon, prévoyant la réduction de la durée d’octroi des certificats verts de 15 à 10 ans, ainsi qu’à la tarification «prosumers» annoncée par la Cwape pour 2015.