OPINION

«Les traders ont fait plus de morts que les sectes»

«Les traders ont fait plus de morts que les sectes»

Florent Marchet persiste et signe: le monde de la finance a, selon lui, fait plus de victimes que les sectes. Nos amis en col blanc apprécieront. L'Avenir

En janvier, Florent Marchet avait créé la polémique en déclarant que le Temple Solaire avait fait moins de dégats que la secte financière et les traders. L’artiste réitère dans l’interview qu’il nous a accordée à l’occasion de la sortie de Bambi Galaxy, nouvel album très politique. Il y propose à l’espèce humaine d’aller chercher ailleurs ce qu’elle ne trouve plus sur Terre: un idéal.

Dans l’interview que l’artiste nous a accordée à l’occasion de la sortie de Bambi Galaxy, son nouvel album, Florent Marchet assume cette sortie...

« Je ne voulais pas choquer. Mais je persiste: les traders ont fait plus de morts que les sectes. Spéculer sur des matières premières ou ce qu’on a fait avec l’Afrique, ce n’est pas plus grave? Je condamne les sectes, mais à chaque fois qu’on en parle, c’est le diable. On dit parfois qu’une religion est une secte qui a réussi. Alors, peut-être que la plus grande religion à l’heure actuelle, c’est la religion financière… »

Pour nourrir son propos, il a mené sa petite enquête, jusqu’à se pencher sur les «respirianistes », «des gens qui prétendent pouvoir ne vivre que de lumière, comme les plantes », ou les «survivalistes », «qui construisent des abris anti-atomiques et essaient d’y être totalement indépendants au cas où surviendrait une catastrophe ».

 

«Notre monde est en quête de sens parce qu’aujourd’hui, on fait une politique ‘‘court-termiste ”»

 

Et si, dans Space Opéra, il chante «Raël, mon amour, prends-moi dans tes bras », c’est pour mieux poser un regard critique sur les dérives sectaires...

«Notre monde est en quête de sens parce qu’aujourd’hui, on fait une politique ‘‘court-termiste’’. À peine élus, on prépare l’élection suivante. Comment voulez-vous que les gens y croient encore? Du coup, je militerais bien pour des mandats de 15 ou 20 ans. Mais ça ne passera jamais: tu tuerais leur petit métier. En attendant, je peux entendre et comprendre que des gens, parfois brillants, se laissent entraîner dans des mouvements sectaires, qui leur offrent une autre perspective. Calment leurs angoisses existentielles. »

Et en matière d’anxiété, Florent Marchet en connaît un morceau: «Être anxieux, c’est être sensible au monde. Si on est un animal de sang-froid, tout va bien. L’empathie est un handicap dans la société actuelle. Je l’apprends pourtant à mon fils. Mais parfois, je me demande: est-ce qu’en agissant de la sorte, je le prépare bien au monde d’aujourd’hui? »