Buzz -

La femme de ménage du musée jette... une œuvre d’art

La femme de ménage du musée jette... une œuvre d’art

Une œuvre faite de carton et de journaux a été confondue avec des déchets.

La femme de ménage d’un musée en Italie a jeté, par erreur, à la poubelle une œuvre d’art contemporaine, faite en papier journal et en carton. Une boulette à 11 000 euros tout de même.

L’histoire fait sourire. Anna Macchi, une femme de ménage italienne, a confondu une œuvre d’art contemporaine avec des déchets alors qu’elle nettoyait le musée de Bari. Croyant faire son travail, l’œuvre de Paul Branca, estimée à 11 000 euros, a tout simplement fini à la poubelle!

«Je ne me suis rendu compte de rien», explique la femme, à La Repubblica, qui a diffusé l’information. «Je suis allée ouvrir la salle, j’ai vu tout ce foutoir par terre, les cartons, les bouteilles de verre au-dessus ses cartons, un vrai bordel. Alors j’ai pris les cartons, les bouteilles, j’ai tout mis dehors».

Mais pas de quoi la faire culpabiliser: «Comment j’aurais pu savoir? Est-ce que je culpabilise? Non, j’ai simplement fait mon travail. Mais est-ce que je suis triste? Triste oui.»

Le musée accueille un festival d’art contemporain, «Display Mediating Landscape», qui a pour ambition de sensibiliser les visiteurs à l’environnement et la surconsommation.

«Nous sommes évidemment fort mécontents de cet incident, a déclaré l’adjoint à la communication de la ville de Bari. Il est clair que la femme de ménage de la salle ne s’est pas rendu compte qu’elle venait de jeter deux œuvres. Mais c’est là tout le mérite des artistes qui ont su interpréter au mieux le sens même de l’art contemporain, qui est d’interagir avec ce qui l’entoure.»

Pas la première fois

Ce n’est pas la première fois que ce genre d’incidents arrive. En 2011, une femme de ménage en Allemagne avait confondu l’œuvre d’un artiste allemand, Martin Kippenberger, avec une baignoire sale...

Dix ans plus tôt, l’œuvre de Damien Hirst, composée de bouteilles de bière, de tasses à café et de cendriers remplis de mégots avait également été nettoyée par erreur à Londres.