Intervention remarquée aussi au conseil provincial, celle du médecin généraliste marchois Guy Delrée, au nom des cercles de médecins généralistes de Dinant et de la province: «Nous avions déjà dit, dans un communiqué en janvier, que les politiques et les médecins spécialistes en hôpitaux avaient manqué de courage politique et de vision à long terme. La seule solution passe par la création d’un bisite (deux hôpitaux de soins aigus en Luxembourg). Il n’y a que cela qui pourra continuer à attirer de jeunes médecins. Nous, généralistes, ne croyons pas en une demi-mesure du type collaboration entre services. Ce serait un emplâtre sur une jambe de bois.»