Schizophrénie socialiste

logo PS malmené

Le PS Brabant wallon est prêt à attaquer le décret wallon enlevant le logement des compétences provinciales, comme vous pourrez le lire en page 9 de cette édition. Un parti socialiste carrément schizophrénique sur le coup.

Bon, c’est sûr, on n’est pas obligé d’être toujours d’accord avec ses patrons. Ce serait même merveilleux si les députés pouvaient de temps à autre s’autoriser l’une ou l’autre liberté vis-à-vis de leur hiérarchie. C’est mon humble avis et ces colonnes m’autorisent à vous le fournir.

Bref, quand le PS Brabant wallon n’est pas d’accord avec le PS wallon, il y en a un qui se retrouve dans une position délicate. Même s’il est encore, selon nos informations, sacrément sportif pour son âge (que je ne révélerai pas ici, faute d’envie de me lancer dans une rapide recherche), Léon Walry ne doit guère apprécier le grand écart que lui impose le parti.

Car quand André Flahaut se fâche sur le décret wallon, quand il menace d’aller en recours contre ce décret voté mercredi par un des siens, c’est toute la politique socialiste qui devient floue d’un coup. Que faut-il conclure? Que les socialistes brabançons wallons n’ont pas (assez) d’influence au boulevard de l’Empereur? Que personne n’a prévenu Léon Walry de la position du PS Brabant wallon? Que le bourgmestre d’Incourt a été prié de voter comme le reste du groupe PS? Ou justement que celui-ci dispose de la volonté de voter comme il l’entend? Et donc d’avoir un avis différent du PS Brabant wallon.