Consommation

Invendus alimentaires : l’accord

L’obligation pour les grands magasins de faire don de leurs invendus consommables sera boulonnée dansle décret. Souplement.

Il a fallu une longue suspension de séance pour que la majorité PS-cdH-Écolo se mette d’accord. Mais on y est. Hier, en commission de l’Environnement du Parlement wallon, le groupe PS a remis au vote sa proposition de résolution sur les invendus alimentaires consommables (nos éditions du 19 février). Et le texte a été voté par la majorité (abstention de l’opposition MR), moyennant un amendement destiné à mettre de l’huile dans les rouages.

Pour rappel, le PS voulait que le permis d’environnement des grandes surfaces soit conditionné à l’obligation de faire don des invendus consommables à au moins une association qui s’occupe de distribution alimentaire.

Mais le principe de la contrainte ne faisait pas que des heureux dans le secteur de la grande distribution. C’est ce qui rendait sceptique le ministre compétent, Philippe Henry (Écolo). Il a donc été convenu que cette obligation serait bien inscrite dans le décret relatif au permis d’environnement. Mais que le ministre se chargeait de faire aboutir d’ici quelques jours son arrêté destiné à définir proprement les conditions sectorielles associées à cette obligation.

De quoi assouplir le dossier. Par contre, une fois que ces clauses sectorielles seront approuvées par le gouvernement wallon et inscrites dans le décret, elles seront applicables tout de suite, sans avoir à attendre le prochain renouvellement de permis d’environnement. Assoupli, certes. Mais immédiat.P.S.