Double actualité littéraire pour Jonathan Coe en ce mois de février avec la sortie simultanée de Expo 58 et d’un roman pour enfants Le miroir brisé.

Le premier débute à Londres, en 1958, quelques semaines avant l’ouverture de l’exposition universelle de Bruxelles. Thomas Fowley, jeune marié et jeune papa travaille au ministère de l’Information. Une vie bien rangée de fonctionnaire qui est rapidement bouleversée par la mission que lui confient ses chefs: superviser la construction du pavillon britannique à Bruxelles et veiller au bon fonctionnement du pub, le Britannia, construit juste à côté.

À Bruxelles, Thomas accueilli par une jeune et jolie hôtesse flamande, Anneke, découvre le monde en marche. Il est ébloui par l’esprit qui règne sur le plateau du Heysel, à l’ombre de l’Atomium. Et bientôt il est entraîné dans de nombreuses péripéties aux côtés d’un séduisant et très curieux journaliste russe, d’un scientifique anglais qui partage sa chambre et bien sûr de la jolie Anneke qui est loin d’être insensible au charme du jeune anglais. Un roman nostalgique et gai à la fois qui plonge avec talent le lecteur dans une période qui, particulièrement en Belgique, reste une des plus belles du XXe siècle.

Le second ouvrage Le miroir brisé, raconte l’histoire de Claire, une petite fille qui voit un monde idéal grâce à un bout de miroir trouvé dans une décharge. «Pour moi c’est une fable qui s’adresse à tous, nous confie Jonathan Coe, j’ai commencé à l’écrire en observant ma propre fille grandir et découvrir que le monde n’est pas un endroit parfait. C’est difficile pour un père de voir son enfant se rendre compte de ce genre de chose. » Un court roman qui montre aussi que la solidarité peut faire bouger ce monde. M.F.G.

Jonathan Coe, « Expo 58 », Gallimard, 330 p., « Le miroir brisé » (illustrations de Chiara Coccorese), Gallimard jeunesse, 112 p.

Jonathan Coe sera ce samedi à la Foire du livre à Bruxelles (www.flb.be) et ce dimanche à Liège, à la Cité Miroir à 15 h pour une rencontre « Littérature, jazz et politique », entrée gratuite mais réservation obligatoire, reservation@citemiroir.be et 04/230 70 60