Une fête pour tous et par tous

Après la Naïade, Marjorie Bonnet est pressée de goûter «La Carnavaleuse », plus légère. -

Quand on voit la large palette d’âges des carnavaleux, pas toujours facile de contenter tout le monde. Mais, s’il est un événement qui risque de faire plaisir aux plus jeunes autant qu’à leurs parents, c’est le retour du «bal à fond » le dimanche en début d’après-midi. «Il avait été abandonné il y a une dizaine d’années et nous avions envie de le remettre au goût du jour », explique Marjorie Bonnet. «Le matériel est quand même déjà installé à la Halle aux Draps et on s’est rendu compte qu’il n’y avait pas, contrairement à d’autres carnavals, beaucoup de moments pour les petits. Cette année, les pichoux et pichounettes pourront donc profiter gratuitement d’un spectacle de magie et se trémousser au son des platines de Miss Pauline. »