article abonné offert

Ça marche, le principe des cafés suspendus ?

Ça marche, le principe des cafés suspendus ?

Voilà bientôt deux mois, nous vous annoncions l’arrivée, à Verviers, d’un nouveau concept généreux de «cafés suspendus », sous l’impulsion de l’Ensivaloise Evelyne Plaire. Le principe? Proposer aux clients des cafés participants d’offrir une boisson (non alcoolisée) à un inconnu dans le besoin. Concrètement, vous payez deux boissons, dont l’une sera «suspendue», c’est-à-dire mise en attente pour une personne moins favorisée qui la consommera ultérieurement.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 37 des 185 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?